Annelie Wendeberg, Le Diable de la Tamise, Une enquête d’Anna Kronberg et Sherlock Holmes

Londres, été 1889, le docteur Kronberg, spécialisé en bactériologie et épidémiologie est appelé par Scotland Yard afin d’identifier un cas de choléra, retrouvé dans la Tamise et pouvant entraîner une terrible épidémie. Sherlock Holmes est déjà sur place. Au premier regard, il a deviné son secret. Le vrai prénom du docteur n’est pas Anton mais Anna. Cette découverte ne les empêchera pas de poursuivre l’enquête les conduisant jusqu’à l’asile de Broadmoor.

Notre enquêtrice/bactériologiste s’avère plutôt brillante. Scientifique renommée, elle a suffisamment de personnalité et de répartie pour faire taire Sherlock Holmes et s’imposer dans son métier, ce qui est plaisant. Se travestir ainsi n’est pas sans risque mais indispensable pour pouvoir travailler dans le milieu médical à cette époque.

Cadavres avec autopsie détaillée, expériences criminelles, recherches médicales sur les virus, l’enquête est passionnante et les découvertes plutôt sordides.
L’atmosphère du roman est très réussie à mon goût et les rues de Londres de l’époque victorienne inquiétantes à souhait, avec sa misère, ses individus sans scrupules.

« Je marchais dans les rues animées, faisant mon possible pour éviter des collisions avec les passants. Des vendeurs de rue vantaient leurs marchandises, et une kyrielle d’odeurs flottaient dans l’air lourd de cette soirée d’été – poisson, pâtisseries, fumée, sang, urine, sueur rance… J’achetai une tourte à l’anguille et la mangeait en déambulant , le paquet destiné à Holmes calé sous le bras. »

De l’action, du suspenses, des rebondissements inattendus à la fin, la lecture est fluide. J’ai juste trouvé que le voyage en Allemagne d’Anna faisait un peu ralentir l’intrigue.
J’ai apprécié la présence de Sherlock Holmes. La tentative timide de romance ne devrait surtout pas aller plus loin, ça gâcherait l’histoire, à mon goût.

Je me réjouis qu’il y ait deux autres enquêtes à découvrir. Merci pour l’information PatiVore. Vivement la suite.

Le Diable de la Tamise, Annelie Wendenberg, Presse de la Cité, 2016

Annelie Wendenberg a été microbiologiste spécialisée dans les questions environnementales aux États-Unis. Elle vit aujourd’hui à Grimma en Allemagne et enseigne à l’université de Leipzig.

 

Objectif PAL organisé par Antigone : Dans ma PAL depuis quelques années
Lire au Féminin un challenge de lecture proposé par Tiphanya
Challenge British Mysteries organisé par Lou accompagnée cette année par Hilde
Challenge Polar et Thriller
organisé par Sharon
Challenge Fin de série
d’Acr0.

14 commentaires sur “Annelie Wendeberg, Le Diable de la Tamise, Une enquête d’Anna Kronberg et Sherlock Holmes

Ajouter un commentaire

    1. Je comprends ! Je suis dans le même cas ! Mes listes s’allongent ! En tout cas Anna Kronberg est une figure féminine qui s’impose dans ce monde médical masculin et ça fait du bien.

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :