Kenzaburo Ôé, Gibier d’élevage

Pour notre premier rendez-vous d’Un mois au Japon, je me lance donc avec un roman court de 106 pages !

Un petit village japonais isolé pendant la Seconde Guerre Mondiale, un avion ennemi s’écrase. Les enfants, impatients de voir le prisonnier, sont surpris de découvrir un soldat noir.

L’histoire est extrêmement dérangeante, le prisonnier est traité comme un animal suscitant peur, fascination et curiosité malsaine. Il devient une bête qui peut s’apprivoiser et à qui on peut faire faire n’importe quoi. Il se laissera d’ailleurs apprivoiser par les enfants mais n’est-ce pas risqué d’accorder sa confiance à un prisonnier en temps de guerre?

Je me suis sentie mal à l’aise du début à la fin. Certains détails sont vraiment sordides, violents et extrêmement crûs bien que ce soit le point de vue d’un enfant. L’horreur de la guerre (sans combat), la pauvreté d’un petit village, la naïveté des enfants dont l’école est fermée, livrés à eux-même et pour qui l’arrivée d’un prisonnier est tout un évènement.

Dérangeants aussi les comportements sexuels qui viennent s’ajouter à un tableau déjà bien sombre suscitant un certain dégoût.

L’écriture est belle malgré tout. Ce texte me fait un peu penser à La tombe des lucioles d’Akiyuki Nosaka, par certains aspects, mais les personnages m’ont moins touchée.

L’auteur a reçu le prix Akutagawa 1958, (le Goncourt Japonais) pour ce texte. Il a aussi été adapté. Si ça attise votre curiosité, je peux le transformer en livre voyageur ! Faites-moi signe dans les commentaires.

Un mois au Japon organisé par Lou & Hilde

Objectif PAL organisé par Antigone : Dans ma PAL depuis quelques années !

17 commentaires sur “Kenzaburo Ôé, Gibier d’élevage

Ajouter un commentaire

  1. Je crois que j’ai un livre de cet auteur dans ma PAL mais je ne suis plus sûre. Je vérifierai en revenant à la maison (enfin, la future ancienne). Ce texte m’a l’air particulier, je ne suis pas sûre de le lire en priorité même s’il a l’air intéressant. Merci pour la découverte !

    Aimé par 1 personne

    1. En tout cas, c’est un texte marquant, j’ai encore des images en tête. Une blogueuse m’a conseillé un autre titre de l’auteur le qualifiant d’enchanteur, c’est plus engageant !

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :