Les fiches pratiques du survivaliste

J’ai été un peu surprise en recevant ce livre. Je m’étais imaginée un titre portant sur le survivalisme en situation apocalyptique, pas en tant qu’activité de loisirs. C’est donc… une découverte. Aurais-je envie de partir comme ça à l’aventure ? Je ne sais pas, je crois que je préfère attendre la fin du monde !

Secourisme et survie

J’ai toujours eu envie d’avoir quelques notions de survie et de secourisme. Cette envie correspond au besoin de me sentir préparée aux situations d’urgence. J’aime anticiper, réfléchir et savoir quoi faire lorsqu’une situation particulière se présente, d’autant plus si elle est anxiogène.
Je n’ai encore jamais suivi de stage de secourisme mais j’y songe toujours. Je connais les bases et il y a quelques années, j’ai découvert une petite fille ayant perdu connaissance. J’ai intuitivement fait ce qu’il fallait. C’est une expérience marquante, et bien qu’on ne soit jamais tout à fait préparé, j’aurais aimé être plus sûre de mes gestes,  qui étaient hésitants.

Mon intérêt pour la notion de survie, elle, vient des différents romans avec des zombies lus au cours de ces dernières années.
Je me souviens du Guide de survie en territoire zombie de Max Brooks lus avec Valériane et Acr0, il y a six ans. Le guide était censé donner des clés pour survivre mais c’était tellement fouillis, je n’en ai pas retenu grand chose. Je me rappelle juste qu’on s’était bien amusées à échanger autour de cette thématique, à imaginer avec humour, ce qu’on ferait, pour tenter de survivre. On avait des idées!

Plus sérieusement, je sais que différents stages et formation existent : des formations pour reconnaître les plantes comestibles, des stages pour apprendre les gestes de premier secours évidemment et même des stages de survie, qui sont d’ailleurs devenus une activité à la mode. Mais de là à prendre mon sac à dos et partir en forêt ou en montagne, je ne suis pas prête du tout ! C’est une chance pour ma propre survie car se lancer sans préparation serait une grave erreur ! La nature est impitoyable, il ne faut pas l’oublier !

Ce livre est donc là pour donner des bases et permettre de se réapproprier des rudiments et techniques indispensables à la survie en milieu naturel en vue d’une aventure organisée.

« En nous coupant de la réalité de la terre, en perdant des savoir des anciens, en nous éloignant de nos bases et fondamentaux, nous sommes devenus fragiles et vulnérables dés qu’un grain de sable grippe les rouages de notre vie d’hommes modernes, comme si nous étions un arbre avec de belles feuilles auquel on couperait les racines. »

Présentation de l’ouvrage

L’ouvrage propose un certain nombre de fiches classées par thèmes, et illustrées, permettant d’appréhender différentes situations en lien avec la nature et en l’absence de technologies modernes.

Indispensable donc de se préparer (préparation matérielle, physique et mentale), d’en savoir plus sur la gestion du stress et l’orientation.

On y apprend aussi comment construire un abri, faire du feu, récolter et purifier de l’eau, alerter et se signaler, trouver à manger et administrer les premiers secours.

Une partie est consacrée aux plantes médicinales, une autre à la survie en environnements spécifiques : jungle, montagnes, taïga, île déserte, steppe, savane, désert, pleine mer.

Des témoignages assez captivants de survivalistes sont aussi partagés à la fin de l’ouvrage et ça fait un peu froid dans le dos. Imprévus, et situations qui tournent mal. Des drames parfois évités de justesse.

Mon avis

J’ai trouvé cet ouvrage très agréable à parcourir avec sa mise en page colorée, ses illustrations, ses explications claires, accessibles et ses bons conseils à mémoriser ou à intégrer à sa pratique. Du bon sens mais pas que, l’ouvrage insiste vraiment sur la préparation nécessaire au bon déroulement de l’aventure.
Ici il n’est évidemment pas question de fin du monde ou de se retrouver par accident perdu au milieu d’une forêt.
Tout est méticuleusement préparé, réfléchi et les capacités d’anticipation sont vraiment importantes pour la réussite de l’aventure. Sans préparation, les chances de survie se réduisent indéniablement.

J’y ai découvert la règle de trois selon lesquelles un humain ne peut survivre (3 secondes sans attention, 3 minutes sans respiration …) , elle permet ainsi de revoir ses priorités car en matière de survie, rien n’est à délaisser.

L’ouvrage comporte des parties plus techniques, concernant l’orientation, le feu ou la purification de l’eau avec des schémas. Un peu de pratique et d’accompagnement me semblent nécessaires!

On y apprend que manger n’est pas une priorité. On peut survivre 3 semaines sans nutrition mais on y explique comment fabriquer des pièges pour animaux. Franchement, à moins d’être dans des conditions de survie extrêmes (qui peut savoir), mon régime deviendrait végétarien. L’idée qu’on puisse apprendre à piéger des petits animaux (oiseaux, écureuils…) dans le cadre d’une sortie survivaliste me dégoûte profondément.
On mange des baies, des champignons, des fruits s’il y en a et puis c’est tout ! Il doit bien y avoir moyen de loger une ou deux conserve de poisson dans le sac à dos, non ?

Concernant les plantes médicinales et les champignons, il faut apprendre à les connaître, repérer et surtout ne pas les confondre. Les intoxication sont nombreuses chaque année. J’adore chercher les champignons mais je ne m’y connais pas tellement.

Mes seuls bémols : les pièges à animaux et le format du livre, un peu grand pour mettre dans le sac à dos ! J’espère qu’il sera réédité au format poche pour pouvoir être emmené et consulté partout.

Si vous avez envie de partir ce livre sera vraiment un bon guide pour préparer votre aventure survivaliste et si comme moi, vous préférez les petites promenades, certaines informations seront quand même utiles, ne serait-ce que pour développer votre intuition et votre aptitude à survivre. On ne sait jamais ! 😉 A force d’ignorer les messages de la nature, on pourrait bien se retrouver avec une petite fin du monde un de ces jours! Alors préparez votre sac à dos !

« […]Vous comprendrez que nous ne sommes vraiment pas grand-chose face à la puissance de la nature et que l’humilité et la modestie seront de mise pour espérer survivre en ce bas monde. » Denis Tribaudeau

Les Fiches Pratiques du Survivaliste, Robin Boclet-Weller, Yoann Gonçalves, Rémi Vollot, Vagnon, 2020

Merci à Babelio et aux éditions Vagnon pour cette découverte

8 commentaires sur “Les fiches pratiques du survivaliste

Ajouter un commentaire

    1. S’il reste des livres à lire, je ne dis pas non ! 😁 Plus sérieusement, je j’ai pas spécialement envie non plus d’être une survivante mais j’aimerais bien savoir me débrouiller dans la nature, connaître les plantes, les champignons, savoir faire du feu …

      J’aime

    1. Oui, c’est assez étonnant ! Je ne suis pas une survivaliste non plus. Je serais plutôt une sorcière ayant envie de mieux connaître la nature. J’aime mon confort, mes livres mais j’avoue que j’aimerais bien connaître certains savoirs!

      J’aime

    1. Oui ça ne manque pas d’intérêt. Le livre ne m’était pas vraiment destiné mais il a suscité d’intéressantes réflexions et quelques discussions aussi avec des copines, des partages d’expériences notamment. On peut effectivement en retirer plein de choses. Et peut-être que certains auront vraiment envie de partir à l’aventure dans la nature.

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :