Kaali Khuhi (2020)

Voilà ma première participation pour notre « Rendez-vous Cinéma » des Étapes Indiennes au mois d’octobre ! C’est aussi un billet pour le Challenge Halloween.
J’ai choisi ce film pour sa thématique forte autour des infanticides de filles.

Kaali Khuhi est un film réalisé par Terrie Samundra, une réalisatrice multiculturelle, avec Shabana Azmi, cinq fois récompensée aux National Awards, et Riva Arora, une jeune actrice prometteuse.

Un village du Pendjab hanté et maudit par des infanticides de filles. C’est le village où vit la grand-mère de Shivangi, dix ans. La vieille dame ayant eu un malaise, son fils et sa famille se rendent à son chevet mais les évènements surnaturels vont s’intensifier. L’esprit d’une petite fille crie vengeance.

Film de 2020 |Durée : 1h30 | Plateforme : Netflix |

Dés le début du film, l’atmosphère est pesante. On ressent des tensions entre les parents de Shivangi, sans vraiment comprendre ce qui se passe entre eux. Les relations entre les personnages ne sont pas très développées. C’est un peu dommage.
Le temps est sombre, le paysage brumeux. Les éléments se déchainent entre pluies et orages. Les morts violentes s’enchaînent.

L’histoire autour des infanticides de filles est bien sûr terrifiante mais l’horreur est surtout suggérée ici. Les images ne font pas peur mais c’est tout ce qu’elles impliquent qui prend aux tripes. La tension est constante et provoque un sentiment de malaise. Je n’ai retenu qu’un passage un peu gore sur la fin.

Shivangi se demande si ses parents l’ont vraiment désirée. La grand-mère réprimande sa belle-fille de ne pas avoir de garçon. Il est question de cette terrible tradition et de la pression engendrée sur les femmes. On y croit bien sûr et c’est d’autant plus effrayant. J’ai un peu frémi lors de la découverte du livre contenant les terribles histoires du village.

Les personnages jouent bien, les femmes occupent les rôles principaux.

L’histoire m’a un peu fait penser à Ring avec le puits.

Dans l’ensemble, la tristesse l’emporte sur la peur. J‘ai trouvé la fin très émouvante, la dernière scène est belle, le message fort, il continue de résonner. J’avais les yeux humides au moment du générique.

Le film n’est pas sans défaut, et les critiques sont plutôt mauvaises dans l’ensemble mais j’apprécie ce genre de films jouant davantage sur l’atmosphère, n’étant pas dans la surenchère de sang, et ne trainant pas en longueurs.
J’ai particulièrement apprécié l’avis d’Isabelle Arnaud qui rejoint le mien.

Et un jeton de Bingo pour l’Asie et ce voyage en Inde assez éprouvant.

Les Étapes Indiennes organisées par Blandine & moi

3 rendez-vous proposés ce mois-ci avec Les Étapes Indiennes mais possibilité de partager des films pendant tout le mois d’octobre. 🙂

  • Le samedi 9 octobre, avec un film au choix : Ghoul pour Magali, une sélection de trois films (Mari Kom, Dukhtar, La Légende de Baahubali pour Blandine,
  • Le samedi 16 octobre, avec le film fantastique / horrifique : Bulbbul (disponible sur Netflix) – en lien avec le challenge Halloween
  • Le samedi 30 octobre avec un film familial.

12 commentaires sur “Kaali Khuhi (2020)

Ajouter un commentaire

    1. Super ! Oui, c’est l’occasion de visionner de nouveaux films! J’en regarde de temps en temps, mais j’ai encore beaucoup à découvrir aussi. Je fais des recherches pour essayer de trouver des choses qui sortent un peu des sentiers battus.

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :